Esery, Haute-Savoie

Le golf des Genevois

A seulement 14 km du Jet d'Eau, il est clair que le Golf d'Esery est l'un des parcours d'élection des golfeurs genevois! Et pourtant, ce superbe golf est bien établi en terre française, à 5 km au sud d'Annemasse, sur le socle est du Salève. Il nous a d'ailleurs été confié que, sur les 900 membres, 600 environ sont suisses. Inutile de vous dire que ceci se ressent dans la taille et le luxe des batiments d'accueil et de restauration, dans l'état immaculé des fairways, des greens et, plus généralement, de l'ensemble du parcours... mais aussi, malheureusement, dans le niveau des tarifs des adhésions et des green fees!

Avec Françoise LUCCIONI et Félix BIGOT, nous avons joué Esery ce jeudi 20 Octobre -- il faisait un temps superbe -- à l'occasion de la rencontre de clôture de la saison 2016 Golf d'Entreprise Seniors, qu'organisait le responsable ASGE Rhône-Alpes, Marc BATTISTELLA. Autant vous dire que nous avons été véritablement séduits. Le parcours mérite le titre de 1er plus beau parcours Rhône-Alpes que lui avaient décerné les pros de la région, il y a quelques années, n'hésitant pas à le placer devant la Bresse et Les Sangliers à Villette d'Anthon. Je dis bien "plus beau", et non "plus difficile" parcours. Car à ce jeu, il est fort possible que ce serait plutôt le "nouvel Evian" qui gagnerait!

Un mot rapide sur les résultats de cette rencontre de clôture, qui opposa, en une bonne quarantaine de match plays, des joueuses et joueurs des Alpes et du Rhône. Petit regret: les Alpes l'emportèrent de justesse 16 victoires à 15! Si Yves l'emporta sur son adversaire Pierre JULIEN (également d'Energie Annecy) par 4 et 2, Françoise et Félix furent battus respectivement par Brigitte SIBILLE (Energie Annecy) et Michel DELEGUE (Hewlett Packard).

Mais revenons au parcours, qui est malheureusement un peu loin de Lyon (155 km) pour permettre d'y organiser une sortie. Si vous planifiez toutefois une escapade en Haute Savoie, nous ne pouvons que vous recommander d'aller jouer Esery. Il vous en coûtera certes 100 € en haute et 65 € en basse saison.

Relativement long (6031 m des repères blancs, 5508 des jaunes et 4642 m des rouges), c'est un par 72 qui présente la caractéristique étonnante d'être bâti sur un plan incliné: celui des pentes orientales du Salève, la montagne qui borde la rive sud du Lac Léman, au dessus de Genève et d'Annemasse. L'avantage, c'est que de la terrasse du monumental club-house, qui regroupe trois batiments (l'Accueil - pro-shop, le Restaurant - hotel et ...l'Eglise), on embrasse d'un seul coup d'oeil l'ensemble du parcours, à l'exception des trous 4 et 5 qui sont cachés par un haut rideau d'arbres. Et qu'au delà, l'oeil peut admirer les contreforts du Chablais à l'Est, du Jura suisse au Nord et ... le Massif du Mont Blanc au Sud-Est. Un paysage grandiose! La troisième photo du diaporama proposé vous en dira plus qu'un long discours.

Techniquement, si les par 3 sont assez courts (les plus longs ne mesurent que 150 m des boules jaunes et 166 des boules blanches), les par 4 proposés sont de longueurs très variables: 4 dépassent les 350 m des jaunes mais 5 mesurent moins de 300 m et rendent le parcours finalement assez scorable, malgré son impressionnant slope de 139 des jaunes et 146 des blanches. D'ailleurs votre serviteur joua 94 ce jour-là, un score honorable pour sa première tentative sur un parcours inconnu! La difficulté du parcours réside essentiellement à deux niveaux: l'omniprésence des dévers (puisque les fairways empruntent les pentes du Salève), mais aussi la traversée de nombreux fairways par le lit d'une petite rivière pratiquement à sec, mais dont le lit est encombré de rochers qui imposent le drop avec pénalité.

Quant aux greens, ils sont gigantesques, dépassant fréquemment les 1000 m2. Et l'architecte n'a pas hésité à utiliser les pentes du Salève pour aménager non pas de multiples plateaux mais de multiples inclinaisons. Vous ne serez donc pas surpris, ayant fièrement atteint le green en régulation, d'avoir à jouer trois putts et de quitter le trou, la mort dans l'âme, avec un décevant bogey. Pas si surprenant que ça: votre approche avait atterri à 35 m du drapeau! Et ce scénario risque de vous arriver plusieurs fois sur le parcours.

Mais quel plaisir des yeux, pendant ces 4 1/2 - 5 heures passées sur les dévers d'Esery. Surtout en cette fin Octobre, alors que les feuillages jaunissent et rougissent.

Ajouter un commentaire