SPIETH au 4ème tour du Masters: ça n'arrive pas qu'aux autres!

Dimanche après-midi, Jordan SPIETH entamait le retour du dernier tour des Masters, à Augusta, avec 5 coups d'avance sur ses poursuivants. Il venait de faire 4 birdies d'affillée sur les trous 6, 7, 8 et 9! Téléspectateurs, spectateurs, commentateurs et probablement adversaires, tous pensaient: c'est plié. Vu la qualité de son putting, Jordan allait sans aucun doute enfiler sa deuxième veste verte d'affilée.

Mais Augusta National est un parcours bien particulier. Les greens y sont sans doute parmi les plus difficiles du Monde. et la pression autour des joueurs y est telle que tout peut y arriver. Et tout est arrivé. Rory McILROY, Jason DAY, Hideki MATSUYAMA, Bernardt LANGER, Smylie KAUFMAN (son partenaire du dernier jour, qui n'avait qu'un trou de retard en début de partie) et enfin Dustin JOHNSON, décrochaient les uns après les autres. Seuls résistaient encore les Anglais, Lee WESTWOOD et Danny WILLETT. Mais à 5 coups de Jordan!

Trou n°10, première alerte, SPIETH met son approche dans le bunker, loupe le putt de 4 m et fait bogey. Trou n°11, seconde alerte, c'est le drive qui s'égare. Recentrage, superbe coup de fer à 2m50 du trou, mais le putt ne rentre pas. Pendant ce temps-là, Danny WILLETT rentre un joli birdie sur le n°14 et n'est plus qu'à 1 coup de SPIETH! Qui s'apprête à jouer le n°12. Un par 3 de 150 m seulement. Mais un green d'à peine 12 m de profondeur au niveau du drapeau. Les azalées derrière et l'eau de Rae Creek devant. 2 ou 3000 spectateurs dans le dos pour admirer cette délicate mise en jeu. Le coup de fer 8 est court, tombe sur la pente qui mène au green et redescend dans l'eau. SPIETH droppe sa seconde balle sur le fairway, à 80 m du drapeau, et délivre une méchante gratte qui tombe à nouveau dans l'eau. Un silence de mort règne sur l'Amen Corner! Quadruple bogey! Lorsqu'il arrive au départ du 16, Danny WILLETT constate sur le panneau d'affichage qu'il mène de 3 coups sur Jordan. Il ne fera pas d'erreur sur les trois trous qui lui restent à jouer. Et enfilera, une heure plus tard, la veste verte que lui tendra un Jordan SPIETH bien sombre.

8 coups perdus en 3 trous! Oui. Ca n'arrive pas qu'aux autres!

Spieth droppe au n 12 10 avr 16

 

 

 

Ajouter un commentaire