Histoire vraie, vécue à Mionnay, sur le trou n° 13 (Par 4 de 341 m des repères jaunes), le 28 Mars 2016 ...

Nous sommes à 80 mètres du drapeau, Henri Souche s’apprête à jouer son 3ème coup, après Roland Murard qui a mis sa balle sur le green. Henri prend son stance, il s’applique et s’élance, joli swing, la balle est bien frappée, elle s’élève très haut et tombe sur le green dans la zone où repose celle de Roland. Bien joué !

Surprise en arrivant sur le green: il n’y a qu’une seule balle; Henri et Roland l'inspectent de concert et reconnaissent la balle d'Henri. Celle de Roland a disparu ! Une rapide recherche permttra de la retrouver derrière le green. En fait, Henri a réalisé un parfait « carreau », comme on dit à la pétanque, et sa balle a chassé celle de Roland à plus de 10 mètres.

« Que devons-nous faire ?» s’exclame Henri. Pas de problème: notre Capitaine des Jeux est avec nous. Il analyse brièvement la situation: 

  • Concernant la balle de Roland, nous devons nous réfèrer à la règle 18-5 (Balle déplacée par une autre balle) : « Si une balle en jeu et au repos est déplacée par une autre balle en mouvement à la suite d’un coup, la balle déplacée doit être replacée ».
  • Mais étant donné qu’il n’est pas possible de déterminer l’emplacement exact où la balle doit être replacée, nous devons nous reporter à la règle 20-3c (Placer et replacer, emplacement non déterminable) : « Sur le green la balle doit être placée aussi près que possible de l’endroit où elle reposait », sans pénalité bien sûr.
  • Concernant la balle d’Henri, il faut se réfèrer à la règle 19-5 (Balle en mouvement déviée ou arrêtée par une autre balle au repos) : « Si la balle d’un joueur, en mouvement à la suite d’un coup, est déviée ou arrêtée par une balle en jeu et au repos, le joueur doit jouer sa balle comme elle se trouve … il n’y a pas de pénalité sauf si les deux balles reposaient sur le green.»

Nos deux compères s’en tirent sans pénalité et terminent tous les deux le trou avec un très honorable bogey.

Bernard CARMOIN

Histoire vraie, vécue à Mionnay, sur le trou n° 13 (Par 4 de 341 m des repères jaunes), le 28 Mars 2016 ...

Nous sommes à 80 mètres du drapeau, Henri Souche s’apprête à jouer son 3ème coup, après Roland Murard qui a mis sa balle sur le green. Henri prend son stance, il s’applique et s’élance, joli swing, la balle est bien frappée, elle s’élève très haut et tombe sur le green dans la zone où repose celle de Roland. Bien joué !

Surprise en arrivant sur le green: il n’y a qu’une seule balle; Henri et Roland l'inspectent de concert et reconnaissent la balle d'Henri. Celle de Roland a disparu ! Une rapide recherche permttra de la retrouver derrière le green. En fait, Henri a réalisé un parfait « carreau », comme on dit à la pétanque, et sa balle a chassé celle de Roland à plus de 10 mètres.

« Que devons-nous faire ?» s’exclame Henri. Pas de problème: notre Capitaine des Jeux est avec nous. Il analyse brièvement la situation: 

  • Concernant la balle de Roland, nous devons nous réfèrer à la règle 18-5 (Balle déplacée par une autre balle) : « Si une balle en jeu et au repos est déplacée par une autre balle en mouvement à la suite d’un coup, la balle déplacée doit être replacée ».
  • Mais étant donné qu’il n’est pas possible de déterminer l’emplacement exact où la balle doit être replacée, nous devons nous reporter à la règle 20-3c (Placer et replacer, emplacement non déterminable) : « Sur le green la balle doit être placée aussi près que possible de l’endroit où elle reposait », sans pénalité bien sûr.
  • Concernant la balle d’Henri, il faut se réfèrer à la règle 19-5 (Balle en mouvement déviée ou arrêtée par une autre balle au repos) : « Si la balle d’un joueur, en mouvement à la suite d’un coup, est déviée ou arrêtée par une balle en jeu et au repos, le joueur doit jouer sa balle comme elle se trouve … il n’y a pas de pénalité sauf si les deux balles reposaient sur le green.»

Nos deux compères s’en tirent sans pénalité et terminent tous les deux le trou avec un très honorable bogey.

Bernard CARMOIN