Les Faits Marquants

Mars : et voici les classements finaux du Ringer Score 2018!

Cette édition 2018 du Ringer Score a décidément été fortement troublée par la météo capricieuse de l'Hiver. Après le gel de Février, les giboulées de Mars ont notablement réduit les opportunités d'amélioration des scores. 

A Mionnay, où seules 30 parties furent jouées au total, Yves KOMORN l'emporte en Net (51) et en Brut (76), mais notre stakhanoviste de service est le seul à avoir joué 7 fois, ses poursuivants, Christophe QUINTON et Patrick LERMUSIAUX, s'étant contentés de 3 ou 4 parties.

Au Verger, plus fréquenté (59 parties jouées), les deux hommes de l'année furent clairement ...

  • ​le "grand canonnier" Gérard BRADLEY, vainqueur du Brut avec un remarquable score de 69 (5 birdies, 9 pars et 4 bogeys!):
  • Capture d ecran 2018 04 04 a 11 10 03
  • le "swingueur délié" Patrick LERMUSIAUX, gagnant du Net grâce à un superbe birdie au difficile par 3 n°7, rentré lors de la toute dernière partie de l'épreuve (mise en jeu s'immobilisant à 2 m du green, côté droit du fairway, et approche au wedge de 5 - 6 m dans la coupelle) qui lui permit de porter son score Net cumulé de 54 à 58, et de monter sur la plus haute marche du podium au lieu de la partager avec ... Gérard BRADLEY
  • sur les marches les plus basses des podiums, on retrouve, en Brut, Christophe QUINTON (2nd avec 73) et Sean DUFFY (3ème avec 75), et en Net, outre Gérard BRADLEY (54) à la deuxième place, Christophe QUINTON et Yves KOMORN, troisièmes ex-aequo avec 48 pts

Si vous êtes un lecteur assidu d'i-GreenGreen, vous avez peut-être constaté que le mercredi 4 Mars fut l'occasion d'une intense réflexion du Comité d'Epreuve, confronté avec la conduite à tenir vis-à-vis de cette dernière carte évoquée plus haut, reçue avec un peu de retard. Après plus ample réflexion, mais sans consulter le R&A comme il eut peut-être été souhaitable, le Comité décida de faire preuve de mansuétude, le délai étant lié aux festivités du week-end de Pâques.

Classements à Mionnay:

Ringer score mionnay classements finaux 04 avr 18

Classements au Verger:

Ringer score verger classements finaux 04 avr 18

Février

Après la pluie et la boue de Janvier, le jeu a été très handicappé en Février à cause de la vague de froid qui s'est abattue sur la France en fin de ce mois déjà peu propice au Ringer Score à cause de ses modestes 28 jours! 12 parties jouées au Verger (contre 23 en Janvier), 6 parties jouées à Mionnay (contre 12 en Janvier). On note donc peu d'améliorations spectaculaires.

Au Verger, Gérard BRADLEY, le seul à avoir fait le plein en jouant ses trois parties autorisées, creuse le trou en menant désormais de 3 points devant Christophe QUINTON en Stroke Play (après 6 parties, Gérard est en effet crédité d'un score de 72) , et double même Patrick LERMUSIAUX au niveau du classement en Net. 

A Mionnay, avec un score de 78 après 5 parties, Yves KOMORN, l'un des rares compétiteurs à rendre deux cartes en Février, accentue son avance sur Christophe QUINTON en Stroke Play. Patrick LERMUSIAUX, l'autre joueur de 2 cartes en Février, conserve la 3ème place en Stroke Play, mais double Bernard FUNDAKOWSKI et Christophe QUINTON pour pointer à la 2ème place en Net.

Espérons que le mois de Mars sera plus clément. Les premières compétitions sont prévues en fin de mois, il nous faut finir efficacement notre préparation!

Pour consulter les classements à fin Février, cliquez sur ... http://www.cobegolf.fr/pages/competitions/le-ringer-score/le-ringer-score-2018/les-classements/

Après Patrick, Françoise tente de se baigner dans l'étang du n°5, mardi 23 Janvier

La semaine dernière, Patrick LERMUSIAUX avait pratiqué une séance d'immersion totale dans l'étang du trou n°5 de Mionnay. Ce mardi 23 Janvier, Françoise LUCCIONI a bien failli réitérer l'expérience. Au deuxième coup de ce par 5, sa balle (de couleur rose) s'est heureusement immobilisée dans les tiges plantulaires bordant l'étang (voir photo ci-dessous), à quelques mètres de l'endroit où s'était produit le drame LERMUSIAUX! Fort heureusement, un de ses galants partenaires l'aida à relever la balle en lui conseillant de la déclarer injouable quitte à prendre un point de pénalité.

Félix BIGOT, Yves KOMORN et René RIGOTTIER et notre héroïne susmentionnée apprécièrent au plus haut point cette superbe après-midi ensoleillée de Janvier, lors de laquelle ils purent rapidement remiser leurs blousons anti-pluie dans leurs sacs de golf. Au niveau Ringer Score, ce fut cette fois le Président qui tira son épingle du jeu, en revenant au club-house avec 5 pars.

Françoise LUCCIONI se pincerait-elle le nez avant de plonger pour aller chercher sa balle?

41 franc oise examine sa balle au n 5

Balle injouable, vraiment?

42 pas facile a jouer

Toujours Françoise, cette fois au départ du par 5 n°12, face au soleil :

43 franc oise au de part du n 12

René RIGOTTIER en fin de swing au départ du par 4 n°13 :

44 rene au de part du n 13

Java, sage comme une image :

45 java sage comme une image

 Et finalement, Félix BIGOT, au 2ème coup du 13 :

46 second coup de fe lix au n 13

Si c'est Gérard BRADLEY et Sean DUFFY, au Verger, puis Myriam et Christophe QUINTON (sur le parcours de Mionnay), qu'il faut féliciter pour avoir inauguré l'épreuve de Ringer Score 2018, les premiers clichés qui nous sont parvenus et que nous sommes heureux de vous soumettre sont ceux de Félix BIGOT et René RIGOTTIER, auteurs, avec Martine CHANRION et Yves KOMORN de performances moyennes, jeudi 11 Janvier, sur un parcours du Verger rendu particulièrement gras par les pluies nourries du début de semaine (voir les photos ci-dessous).

Mais le premier scoop concernant ce tournoi de Ringer Score 2018, qu'i-GreenGreen se devait de porter à votre attention, concerne une partie qui s'est déroulée vendredi 12 Janvier à Mionnay. Yves KOMORN et Patrick LERMUSIAUX s'étaient fixés rendez-vous à 12h20 pour leur première tentative de l'année dans la Dombe. Un départ un peu laborieux, sur les 2 premiers trous. Puis les scores commençaient à s'améliorer sur le par 4 n°3 et sur le par 3 n°4. L'espoir renaissait. Les mises en jeu des deux partenaires au par 5 n°5 étaient excellentes, plein milieu de fairway. Mais au second coup, Patrick fait une gratte et sa balle ne parvient pas à dépasser le bras d'eau qui traverse le fairway à hauteur des 220 m. Pendant que Patrick entreprend de récupérer sa balle dans l'eau depuis le bord de l'étang, Yves poursuit sa marche vers la sienne, qui s'est immobilisée aux environs des 135 m, passe le petit pont, lorsqu'il entend soudain derrière lui un puissant juron, immédiatement suivi d'un "plouf" retentissant. Le temps de se retourner et il voit Patrick jaillir de l'eau pour remonter sur la berge! Patrick essorera son pantalon trempé, changera son coupe-vent et, plein de courage, décidera de poursuivre la partie, et effectuera même un retour des plus satisfaisants, avec pas mal de bogeys à la clé.

Attention, amis golfeurs, les abords des étangs de Mionnay sont particulièrement glissants en ce début d'année. Soyez donc très prudents, lors de l'éventuelle récupération des balles que vous y aurez perdues!

11 fe lix au n 3

Félix BIGOT au n°3 du Verger

12 rene au n 3

René RIGOTTIER au même n°3

21 patrick se change

Patrick LERMUSIAUX sèche son pantalon après son plongeon au n°5 de Mionnay ...

23 patrick drive le n 16

... avant d'effectuer un excellent retour!

Commentaires (1)

Patrick
  • 1. Patrick | 23/01/2018
Retour d'expérience: Au vu de ma carte avant (catastrophique) et après (plutôt pas mal malgré les doigts gelés), je conseille à tous les joueurs dans le dur, de faire un petit plongeon dans le 1er cours d'eau qu'ils croisent. Apparemment ca remet les idées (et le swing) en ordre
Patrick

Ajouter un commentaire