Faux eagle. Vraie question!

FAUX EAGLE. VRAIE QUESTION !

J’ai fait récemment un parcours accompagné au Golf du Clou avec Xavier Bretin, associé de Guillaume Sauzet à Swing Lab, établissement situé à Champagne au Mont d’Or que tout le monde connait, et qui va d’ailleurs fermer bientôt.

Lors de ce genre d’exercice, somme toute assez ludique, les golfeurs amateurs que nous sommes sont toutefois assommés de conseils tous plus crédibles les uns des autres :

                  - n’oublie pas de casser le poignet

                  - accélère à la descente du swing

                  - termine bien ton geste

                  - fouette donc la balle

                  … j’en passe et des meilleures !

Bref, tous les conseils qui permettent de réduire en miettes le peu de swing que nous avons, nous pauvres bogey players !

Trou n° 10 du Clou, Par 4 de 316 m … Ai-je bien intégré tous les conseils de Xavier, ou les ai-je tous oubliés ? Je n’en sais rien, toujours est-il que je réalise une superbe mise en jeu en plein milieu du fairway, à 120 m du drapeau situé en fond de green.

J’entrevois déjà le « par ». Mon coup de fer suivant est bien tapé, la balle s’élève très haut puis part en draw, tombe sur le green, roule vers le drapeau et … disparaît.  « EAGLE » annonce Xavier en rigolant !

La balle est bien entrée dans le trou, mais pas celui que je visais … On la récupérera plus tard dans le trou du n°8.

Alors question : quel score inscrire dans un tel cas ?

Règle 25-3 b : « Si la balle d’un joueur repose sur un mauvais green, il ne doit pas la jouer comme elle repose. Il doit se dégager sans pénalité de la manière suivante : le joueur doit relever la balle et la dropper à l’intérieur d’une longueur de club du point le plus proche de dégagement et pas plus près du trou que ce point. Le point le plus proche de dégagement ne doit pas être dans un obstacle, ni sur un green… ».

C’est bien gentil tout ça, mais ce n’est pas tout à fait mon cas, puisque ma balle est au fond du trou ! Difficile de taper le coup suivant, pour aller rejoindre le bon green !

Dans ce cas-là, il apparaît clairement que la balle est injouable. Le joueur, après avoir déclaré sa balle injouable, doit donc appliquer la règle 28 c’est-à-dire :

« il doit avec une pénalité d’un coup :

  1. Appliquer la procédure de coup et distance de la Règle 27-1 en jouant une balle aussi près que possible de l'emplacement d'où la balle d'origine avait été jouée en dernier (voir Règle 20-5) ; ou
  2. Dropper une balle en arrière de l'emplacement où la balle repose, en gardant ce point directement entre le trou et l'endroit où la balle est droppée, sans limite de distance à laquelle la balle peut être droppée en arrière de ce point ; ou
  3. Dropper une balle à l'intérieur de deux longueurs de club de l'emplacement où la balle repose, mais pas plus près du trou. »

Mais attention : du fait de la Règle 25-3 b mentionnée ci-dessus, le joueur ne pourra pas dropper sa balle sur le mauvais green. Il devra donc soit se reculer sur la ligne joignant les deux trous jusqu’à sortir du mauvais green, soit chercher le point de dégagement le plus proche du trou du mauvais green dans lequel sa balle s’est immobilisée.  Dans les deux cas, il est très probable qu’il devra traverser les deux greens avant de rentrer sa balle dans … LE BON TROU !

C’est bien la seule situation de golf où l’on doive regretter que sa balle soit dans le trou !

Attention, Mesdames et Messieurs qui connaissez mal le Verger ! Cette catastrophe pourrait fort bien vous arriver lorsque vous mettez en jeu votre balle au trou n°18. Votre balle tombe sur le green, mais est un peu longue, prend la descente vers le green du n°15 et tombe dans la coupelle. Vous sautez de joie, pensant avoir fait un trou en 1. Mais vous inscrirez sur votre carte au mieux bogey, et plus probablement double !

A bon entendeur salut !

 

 

Bernard CARMOIN

L eagle de bernard

Commentaires (1)

JC Pauchon  ''PHARMA''
  • 1. JC Pauchon ''PHARMA'' | 12/04/2016
(1) OUI pour l’Eagle raté (!) , NON pour le traitement de la situation :
- En l’absence de règle locale et de la présence de ligne ou de piquets qui définissent /délimitent chacun des greens, la règle du terrain en condition anormale (R25-1-b iii) ou de l’obstruction (R24-2-b iii) peut indifféremment être appliquée (dégagement identique) – le green doit être considéré comme étant en totalité le green du trou joué, et la balle placée au ‘’pppd ‘’ suivant la règle – sans pénalité.
Dans le cas où les 2 greens sont identifiés comme il est dit plus haut, la règle du «mauvais green » (R25-3-b) s’applique (drop en dehors du green - sans pénalité...)
Le Birdie est donc possible… faute d’Eagle !

Ajouter un commentaire