Finissons-en avec le jeu lent!

COMMENT ACCELERER LE JEU ET EVITER LE JEU LENT ?

 

QUELQUES FACTEURS QUI RALENTISSENT CONSIDERABLEMENT LE JEU …

1)  LE RETARD DE PREPARATION

N’ATTENDEZ PAS QUE VOS PARTENAIRES AIENT JOUE LEUR COUP POUR VOUS PREPARER A JOUER LE VOTRE

Où que vous soyez (sur le tee, sur le fairway, dans le rough, sur le green) préparez-vous à jouer votre coup suivant (choix du club, visualisation de la trajectoire, coups d’essai …) avant même que vos partenaires n’aient joué.

 

2)  L’ATTENTE AU NIVEAU DES PARTENAIRES QUI JOUENT AVANT VOUS

SI VOTRE BALLE N’EST PAS SUR LEUR TRAJECTOIRE, REJOIGNEZ LA ET PREPAREZ VOTRE COUP SUIVANT

Regardez un tournoi professionnel à la télévision : les joueurs et leurs caddies avancent toujours jusqu’à leurs balles avant même que le joueur précédent n’aie frappé la sienne ; évidemment, il faut faire très attention, se retourner et observer attentivement le partenaire préparer et jouer son coup pour pouvoir éviter la balle s’il fait une socket. Mais cela permet de gagner énormément en temps de déplacement.

 

3)  LE SUPPLICE DES COUPS D’ESSAI

LIMITEZ LES COUPS D’ESSAI AU MAXIMUM ET ADRESSEZ LA BALLE RAPIDEMENT

Les coups d’essai ne font pas que détériorer le parcours, ils ralentissent le jeu, surtout si vous en multipliez le nombre ; la plupart des bons joueurs vous diront que le premier swing est souvent le meilleur.

 

4)  LE MAUVAIS REPERAGE DU POINT D’IMMOBILISATION DE VOTRE BALLE

       EFFORCEZ-VOUS DE MIEUX LOCALISER VOTRE BALLE

Au lieu de pester lorsque vous égarez un coup (hook, slice), restez concentré, suivez attentivement le vol de votre balle et repérez le plus précisément possible l’endroit où elle a disparu ou s’est immobilisée (près de tel arbre, de tel obstacle, de tel piquet, de tel repère, …).

 

5)  LE RETOUR AU POINT DE DEPART EN CAS DE PERTE DE BALLE

JOUEZ UNE BALLE PROVISOIRE SI VOUS N’ETES PAS SUR DE RETROUVER LA PREMIERE

Si votre balle volait en direction d’un hors limites, d’un obstacle, voire d’une zone de rough épais, et que vous n’êtes donc pas sûr de la retrouver, n’hésitez pas à jouer une balle provisoire ; et n’oubliez pas, si vous êtes en compétition d’annoncer à haute voix « balle provisoire ».

 

6)  LA REMISE EN ETAT DU SABLE LORS D’UNE SORTIE DE BUNKER

AMENER LE MATERIEL ADEQUAT PRES DE VOTRE BALLE AVANT DE JOUER

Récupérez le râteau et amenez votre putter avec vous avant de jouer votre sortie de bunker, par exemple pendant que vos partenaires jouent. Cela vous permettra d’éviter les allers et retours autour du green.

 

7)  LES PROMENADES ET TERGIVERSATIONS AUTOUR DU GREEN

EVACUEZ LE GREEN LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE

En arrivant près du green, commencez par repérer les tees du trou suivant et positionnez votre chariot à proximité du chemin qui y mène avant de revenir jouer votre chip ou votre putt. Ne marquez jamais les scores près du green du trou que vous venez de jouer, mais une fois arrivé au départ du trou suivant.

 

8)  LE MANQUE D’ATTENTION PAR RAPPORT A LA PROGRESSION DE LA PARTIE PRECEDENTE

SI VOUS ETES DISTANCE, EFFORCEZ VOUS DE RATTRAPER LA PARTIE QUI PRECEDE

Il arrive à tout le monde d’égarer une balle, de perdre du temps sur un trou ; cela n’est pas grave, pour autant que vos partenaires de jeu et vous-même engagiez immédiatement un effort en commun pour constater le retard pris et pour rattraper la partie qui vous précède.

 

9)  LAISSER PASSER UNE PARTIE PLUS RAPIDE PEUT RETARDER TOUT LE MONDE

       NE LAISSER PASSER UNE PARTIE RAPIDE QUE S’IL Y A UN « TROU » DERRIERE ELLE

Laisser passer une partie plus rapide que la vôtre (par exemple une partie de 2 si vous êtes une partie de 3) implique que vous vous arrêtiez de jouer pendant 5 à 10 minutes.  Cela peut donc ralentir d’autant toutes les parties qui suivent ! Ne laissez donc passer vos suiveurs que si vous êtes sûrs que leurs propres suiveurs n’en subiront aucune conséquence, donc qu’il y a un bon espace libre (au moins un trou 1/2) entre eux.

 

10) CONTRAINTES IMPOSEES EN TOURNOIS OFFICIELS

Sachez que dans les grands tournois amateurs, la FFG impose les timings suivants (avec pénalités en cas de non respect) :      

Temps pour jouer un coup : 40 secondes (sauf 50 secondes pour mises en jeu sur par 3, approches, chips, putts en premier).

Temps (hors marche entre trous ; parties de 3) pour jouer un Par       3 :            11 minutes

                                                                                                              4 :            14         « 

                                                                                                              5 :            17         «  

ce qui, sur un par 72, se traduit par un temps de jeu de 4h20’ hors marche entre les trous.

 

CONCLUSION

Il est clair que ce qui précède ne vous est pas inconnu. Vous n’auriez d’ailleurs aucun mal à identifier d’autres facteurs de ralentissement du jeu !

Persuadez vous simplement que sans courir, sans stresser, une partie de 3 joueurs attentifs et bien organisés bouclera la plupart des parcours en 3 h 45 et non en 4h30.

Et sachez que plus vous jouerez vite, plus vous gagnerez en confiance et améliorerez vos performances golfiques.

Ajouter un commentaire